PRESENTATION DU SECRETARIAT GENERAL DE L’URBANISME ET HABITAT

Le Secrétariat Général à l’Urbanisme et Habitat est situé  sur l’Avenue Lt. Col. LUKUSA  N° 30 dans la Commune de la GOMBE. L’Administration de l’Urbanisme et Habitat est pilotée par Monsieur Ir. Adolphe MABULENA MASSAMBA .
Cette Administration est un haut lieu du Gender car elle comporte, hormis le Secrétaire Général, deux femmes Directeurs – Chefs des Services, cinq Directeurs – Chefs de Services  titulaires et d’un Directeur-Coordonnateur délégué auprès du Secrétaire Général.

LES MISSIONS ASSIGNEES A L’URBANISME ET HABITAT

Crée par l’Ordonnance N°88-023 bis du 7 Mars 1988, les missions assignées à l’Urbanisme et Habitat avait reçu globalement du Gouvernement, les assignations suivantes :

  • Fixer les priorités d’intervention dans le domaine de l’Urbanisme et de l’Habitat ;

  • Coordonner les activités des institutions et services intervenant dans le domaine de l’Urbanisme et Habitat ;

  • Améliorer les conditions de l’Habitat tant en milieu urbain que rural, notamment par la réhabilitation, la rénovation et la réintégration des quartiers d’habitat ancien et vétuste ainsi que par la régularisation des quartiers d’habitat spontané ;

  • Favoriser le développement de la recherche en matière de l’Urbanisme et de l’Habitat ;

  • Veiller au respect strict des règles d’urbanisme en vue de combattre les constructions anarchiques ;

  • Harmoniser les actions à mener dans le cadre de lotissement et de viabilisation des terrains destinés à l’Habitat ;

  • Organiser et assainir l’espace urbain ;

  • Promouvoir la construction et l’acquisition des logements au profit des catégories sociales à faibles revenus ;

  • Accroître le parc de logements destinés à la location pour satisfaire la demande de plus en plus accrue de logements, notamment par la réglementation des prix et la promotion des matériaux de construction ;

  • Apporter une assistance technique à l’auto – construction ;

  • Elaborer la législation en matière de baux à loyer dans le but de lutter contre les abus et l’anarchie dans les délais de préavis, garanties locatives, taux exorbitant des loyers, troubles de jouissance des lieux et biens loués ;

  • Mobiliser les ressources financières tant nationales qu’internationales en vue d’assurer une meilleure planification de la production des logements et d’amélioration des conditions d’habitat ;

  • Gérer, rentabiliser et conserver le patrimoine immobilier du domaine privé de l’Etat.