ACIC : mise en application de la loi de l’ordre national des ingénieurs civils

Le président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange, a promulgué depuis jeudi 13 décembre dernier, une loi portant création organisation et fonctionnement de l’ordre national des ingénieurs civils, pour mettre en application cette loi,
les ingénieurs civils réunit au sein de leur association, ces derniers ont réfléchi pour l’installation de leur ordre, à la même ils ont remercié le chef de l’Etat et toutes personnes impliquées pour la matérialisation de ce projet. Lire plus

Les architectes se dotent d’un Ordre National

La profession des architectes en République démocratique du Congo vient d’être dotée d’une législature adaptée aux impératifs de développement d’un Etat moderne, définissant les conditions générales de son organisation et de son exercice pour relever les défis de la modernisation en RDC.
La loi, officiellement promulguée depuis le jeudi 13 décembre 2018 par le chef de l’Etat a ainsi enterré la Société des architectes du Congo (SAC). Lire plus

L’Anapi sensibilise les architectes, ingénieurs civils et urbanistes aux réformes sur le permis de construire

L’Agence nationale pour la promotion des investissements ( ANAPI) a organisé ce jeudi 7 février un atelier sur les réformes relatives à l’obtention du Permis de construire.

Ces assises avaient pour objectif entre autre : de sensibiliser les architectes, les ingénieurs civils et urbanistes à la nécessité de bien s’impreigner desdites réformes et d’en assurer la promotion. Dans son mot, le directeur général de l’Anapi Anthony Nkinzo Kamole a exhorté les architectes, ingénieurs civils et urbanistes à veiller à l’application stricte des innovations initiées par le gouvernement congolais à travers des actes réglementaires. Lire plus

Lancement de la réforme de l’aménagement du territoire congolais

Travaux d’aménagement du pont Matete le 20/09/2013 à Kinshasa.
Le gouvernement lancé depuis deux semaines, le processus de réforme de l’aménagement du territoire congolais. Selon le ministre de l’aménagement du territoire, urbanisme et habitat, cette réforme comporte cinq axes principaux parmi lesquels, l’élaboration de la politique nationale d’aménagement du territoire.

Kinshasa: les agents de l’Urbanisme dotés de motos et outils informatiques

Remise des motos et outils informatiques aux agents et cadres de l’Urbanisme par le ministre de tutelle, Egbake Homère le 27/03/2015 à Kinshasa Le ministre de l’Aménagement du territoire, Urbanisme et Habitat, Omer Egwake, a procédé vendredi 27 mars à la remise d’un lot des motos et d’outils informatiques à la secrétaire générale de ce ministère. Ce lot est destiné à toutes les divisions de ce ministère à Kinshasa, pour permettre à leurs techniciens de lutter contre les constructions anarchiques et faire respecter les normes urbanistiques tout en vulgarisant l’arrêté sur le permis de construction. Le lot est constitué de plus de vingt motos et d’un important lot d’ordinateurs, des tablettes, des photocopieuses, des fournitures de bureau et autres consommables informatiques.

Aux dires du ministre Egwake, ces moyens de mobilité offrent une possibilité à toutes les divisions de son ministère à travers la ville province de Kinshasa d’atteindre les différents sites, où des chantiers poussent parfois sans le respect des normes. Il a souligné la nécessité de rendre cette administration plus efficace et compétitive sur le terrain.

En réceptionnant ces équipements, la secrétaire générale à l’Aménagement du territoire, Urbanisme et Habitat, Thérèse Bafalanga, a déclaré: «Votre administration, c’est une administration de terrain. Elle est appelée à veiller sur le respect des normes urbanistiques. Mais faute de mobilité, le travail de l’administration de l’Aménagement du territoire, Urbanisme et Habitat n’a jamais été palpable.»

Par ailleurs tout en appelant les cadres et agents de son administration à plus de responsabilité, Thérèse Bafalanga croit au changement sur le terrain: «Je sais qu’à partir d’aujourd’hui, nous n’allons plus nous plaindre [disant que] nous ne pouvons pas atteindre tel coin, parce que nous manquons de moyens de mobilité. Nous avons déjà des motos pour les contrôleurs des sites, et que, fort de cela, nous pourrons avoir des rapports fiables à transmettre à qui de droit.»

Pose de la première pierre de la cité de la paix «Cardinal Estou»

Bureau du quartier Kikimi où se construit la Cité de la paix “Cardinal Etsou” dans la commune de Kimbanseke, à Kinshasa.

La construction de 74 premières maisons a débuté dans la cité de la paix «Cardinal Etsou» dans la commune de Kimbaseke, à Kinshasa. Le ministre de l’aménagement du territoire, urbanisme et habitat a posé dimanche 8 mars la première pierre de ce projet. D’après l’abbé Oswald Bagaza, coordonateur de l’ONG Action pour la solidarité et le développement (Asodev), qui pilote le projet, ces maisons vont couter entre 28 000 et 85 000 dollars américains.

Les maisons témoins sont déjà achevées. L’abbé Bagaza assure que les premiers travaux commenceront dans un bref délai, le matériel de construction ayant déjà commencé à arriver sur le site.

«Le projet compte au total 7 types de maisons pour 15 types de contrats d’au minimum 202 dollars américains par mois et au maximum 850 dollars par mois et pour une échéance maximale de 15 ans», a-t-il expliqué.
Présent à la cérémonie de pose de la première pierre, le ministre de l’Aménagement du territoire, Urbanisme et Habitat, Omer Egbake, a estimé que le projet est à encourager car son coût est à la portée de la bourse du congolais. «Ici, ce qui m’a le plus intéressé, c’est le coût et la durée d’apurement de crédit qui va de 0 à 15 ans. C’est à encourager», a-t-il affirmé. Quant au cardinal Laurent Mosengwo, chef de l’église catholique en RDC, il a rappelé que le projet de la cité de la paix entre dans le cadre de la doctrine sociale de son institution.

«Nous savons que de par la doctrine sociale de l’église, il n’y a de paix que dans la justice et l’équité, lorsque les biens d’une nation profitent à tous, chacun selon ses besoins vitaux et indispensables», a-t-il affirmé. Cependant, la viabilisation ainsi que les voies d’accès sur le site posent encore problème. Selon l’abbé Bagaza, des pourparlers sont en cours avec les différents partenaires pour résoudre cette question.

Logements sociaux : 74 maisons en construction

Des logements sociaux pour des personnels de la Snel dans la nouvelle cité M’zee L.D. Kabila le 11/03/2014 à Kinshasa

L’ONG Action pour la Solidarité et le Développement (ASODEV) a lancé, la semaine dernière à Kinshasa, les travaux de construction de 74 maisons de la Cité de la paix «Cardinal Etsou» dans la commune de Kimbaseke. Selon, l’abbé Oswald Bagaza, coordonnateur de cette ONG qui pilote ce projet, ces maisons vont coûter entre 28 000 et 85 000 dollars américains à payer sur une échéance maximale de quinze ans.