Nomination Puis Muabilu comme Ministre d’urbanisme et Habitat

ParGaelBaheha

Nomination Puis Muabilu comme Ministre d’urbanisme et Habitat

Le cadre était bien choisi pour une réception qui n’avait rien d’ordinaire!

Après l’investiture du gouvernement Ilunkamba, les cadres et militants du regroupement politique *Alliance pour l’Avenir (AA/a)* ont pris rendez-vous dans le très huppé Hôtel Béatrice au centre ville de Kinshasa, pour fêter la nomination au sein du nouvel exécutif de deux hauts – cadres de ce regroupement non moins important du *FCC*.

Il s’agit du *Président de AA/a et Autorité Morale du CNC, l’honorable Pius Muabilu Mbayu*, élevé au rang de *Ministre d’État, ministre de l’urbanisme et Habitat* ainsi que *Jean Marie Lukundji, le désormais patron de la culture et des arts*.

C’est dans une ambiance festive que les deux promus ont fait leur entrée dans la salle Naomie sous d’interminables ovations de la base, quasi infatigable.

 Devant ses camarades du CNC et des partis alliés de l’Alliance, *l’empereur du Mont- Amba*, tout aussi ému et honoré par les siens, a pris la parole pour remercier la foule en liesse.

Inconditionnel disciple de Joseph Kabila dont il est resté fidèle jusqu’au bout, *Pius Muabilu* a rendu un vibrant hommage au *leader du FCC* pour avoir proposé son nom dans ce premier gouvernement post alternance. Des mots justes, il en a eu aussi pour le Chef de  l’État,  Félix Tshisekedi et son Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba sur qui il n’a pas tari d’éloges.

Infatigable serviteur du peuple, le *magnanime Muabilu* considère sa nomination au gouvernement comme une suite logique de son œuvre entreprise depuis maintenant deux décennies au service de la population.

 À côté de sa tendre épouse, *Madame Brigitte Muabilu* et d’autres responsables de AA/a, le nouveau patron de l’urbanisme et Habitat congolais a promis de mettre l’intérêt général au centre de son action.

« Grâce à Dieu et avec le soutien de la vierge marie, nous gagnerons le pari », a-t-il déclaré.

Ministre d’État,  Muabilu est resté le même,  toujours aussi proche de ses camarades. Sans protocole,  le leader du CNC s’est noyé dans la foule en exhibant quelques pas de danse au rythme de la musique Songye qu’il aime tant.

Source : http://groupelavenir-rdc.org

À propos de l’auteur

GaelBaheha administrator